Weber utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies de ce site. Pour en savoir plus

Weber - Saint-Gobain

Évolution règlementaire

 

Règlementations thermiques pour la construction neuve...

Première étape : La R.T. 2005

En complément d'une comparaison avec un bâtiment de référence, la Règlementation Thermique 2005 a défini une consommation d'energie primaire "Cep" à ne pas dépasser dans tous les bâtiments chauffés au moins à 12°C pour le chauffage, le refroidissement et la production d'eau chaude sanitaire, quelle que soit l'énergie utilisée. Elle est de l'ordre de 100 KW/m2/an (150 en moyenne). Tous les permis de construire déposés à partir du premier septembre 2006 y ont été soumis.

Deuxième étape : Le niveau B.B.C.

La règlementation évolue à la suite de l'accélération produite par le mouvement du Grenelle de l'Environnement avec l'application rapide de la norme "bâtiment basse consommation" (niveau BBC : RT 2005 - 50%). La consommation d'énergie primaire doit être inférieure au seuil de 50KWhep/m2/an (en moyenne selon localisation géographique) et concerne :

  • les permis de construire à déposer en 2009 pour des logements neufs construits dans le cadre du programme national de rénovation urbaine (loi de 2003),
  • les demandes de permis de construire déposées à compter de la fin 2010 pour les bâtiments publics et tertiaires,
  • les demandes de permis de construire déposées à compter de la fin 2012 pour tous les logements.

Troisième étape :  L'Énergie positive

A compter de la fin 2020, pour tous les permis de construire déposés, application de la norme "bâtiment à énergie positive".

"La meilleure des énergies, c'est celle que l'on ne consomme pas".

Les bâtiments à basse consommation d'énergie associent une architecture bioclimatique à des performances optimisées dans les techniques de construction et le choix des équipements.
Un des points clé : la résistance thermique (R) des murs périphériques. Un objectif de R proche de 5 est souvent souhaité par les thermiciens pour obtenir le niveau B.B.C. Une étude spécifique à chaque projet par un bureau d'étude spécialisé permet de définir les objectifs et performances à atteindre.

Règlementations thermiques pour la construction neuve.

Et pour les bâtiments anciens...

Des performances proches de la Règlementation Thermique 2005 dans le neuf sont déjà applicables en cas de travaux de rénovation lourds sur des SHON supérieures à 1000 m2. L'objectif de Cep est alors fixé entre 80 et 195 KWh/m2an. Soit, un objectif de performance ramené à la paroi de R supérieur ou égal à 2,6.

Pour les autres bâtiments, les objectifs actuels amènent également à obtenir pour la paroi, un R minimum de 2,3 et selon les incitations fiscales, un R de 2,8 uniquement en tenant compte de l'isolant (en faisant donc abstraction de la performance de la paroi existante).

Quelques exemples pour simplifier les objectifs:

Bâtiments neufs au niveau B.B.C. (bâtiment basse consommation) = Résistance thermique du mur proche de R=5

Bâtiment à rénover = Résistance thermique du mur égale celle de l'isolant soit R=2,8