Weber utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies de ce site. Pour en savoir plus

Weber - Saint-Gobain

Diagnostic et vérifications préables sur support ancien

 Un diagnostic détaillé est nécessaire pour définir la nature des travaux de préparation correspondants.

Les points à vérifier seront différents selon le mode de pose choisi :
 collé, calé-chevillé ou fixé mécaniquement.

 

 

Diagnostic des façades

Vérifications préalables

Planéité du support

Vérifier la planéité du support sur toute sa surface
(utiliser si nécessaire une règle de 2 m).

  • Avant la pose du système collé, le support ne devra présenter aucune irrégularité ni désaffleurement supérieurs à 1 cm. 
  • Avant la pose du système fixé mécaniquement, le support ne devra présenter aucune irrégularité ni désaffleurement  supérieurs à 0,5 cm.
  • Avant la pose du système calé-chevillé, le support présenter ni irrégularité ni désaffleurement ne devra supérieurs à 1 cm.

Pour ragréer les supports, reportez-vous à la solution chantier “le ragréage des murs neufs ou anciens” 

Propriété de l'isolant

L'isolant utilisable pour la réalisation des systèmes d’isolation weber.therm devra présenter les caractéristiques suivantes :

Pour le PSE classement ISOLE :

I ≥ 2, S ≥ 4, O = 3, L = 4, E ≥ 2
(systèmes collés et calés-chevillés)
l ≥ 2, S = 5, O = 3, L = 4, E ≥ 2
(systèmes fixés mécaniquement)

Autres qualifications :

  •  pour les systèmes collés et calés-chevillés : ACERMI

- plaques de 120 x 60 cm en PSE et laine de roche
- plaques de 120 x 40 cm en weber.therm ultra 22
- plaques 80 x 62,5 cm en weber.therm PTP S 035

  • pour les systèmes fixés mécaniquement : ACERMI

ou de marque visée par le DTA du système
- plaques de 50 x 50 cm
- plaques de 100 x 60 cm

  • localiser les mousses, moisissures, champignons et autres micro-organismes
  • vérifier sur toutes les façades la nature et le degré d’encrassement pour déterminer le type de nettoyage nécessaire Pour le nettoyage des  matériaux minéraux, reportez-vous à la fiche technique weber nettoyant façade

Fixation des plaques

Il est nécessaire de s’assurer que la fixation des plaques d’isolant pourra résister aux contraintes engendrées par la dépression au vent sur la façade, selon les spécifications des cahiers 3035 d’avril 1998 et 3399 de mars 2002 publiés par le CSTB. L’interprétation des valeurs mesurées est de la responsabilité de l’entreprise ou du Bureau de contrôle.

Systèmes collés

  • Effectuer des essais, après préparation du support, en utilisant deux séries de cinq plots (pastilles) sur chaque type de support (en cas de supports de nature différente).
  • La contrainte de rupture à l’arrachement de la colle sur le support devra présenter des valeurs supérieures à 0,3 MPa.
  • L’arrachement ne devra pas avoir lieu dans le plan de collage, pour plus de 50 % des plots.

Systèmes fixés mécaniquement ou calé-chevillés

  • Effectuer, avant le début des travaux, des essais de résistance en traction sur les chevilles (chevilles expansives et/ou chevilles à tête circulaire), afin d’en définir le nombre et le type.

Diagnostic de la fissuration du support

Les lézardes d’ouverture supérieure ou égale à 2 mm devront être rebouchées à l’aide du mortier weber.rep surface ou d’un joint mastic.

  • Mesurer à l’aide d’un fissuromètre l’amplitude des fissures réparties dans la façade.

Remarques :

• Les lézardes ou crevasses d’ouverture supérieure à 2 mm traduisent un défaut de la construction ou d’instabilité du terrain.

• Il faudra stabiliser le bâtiment avant d’appliquer le système d’Isolation Thermique par l’Extérieur.

Présence d'un ancien revêtement

POSE COLLEE

Un ancien revêtement doit obligatoirement être éliminé lorsque le système choisi est en pose collée :

Cas particulier de l’hydrofuge de surface

Projeter de l’eau sur le mur :

• si l’eau est absorbée, le support n’est pas hydrofugé

• si l’eau ruisselle et garde un effet perlant, le support est hydrofugé

Les supports ayant reçu un hydrofuge de surface sont non poreux et non absorbants.

Les hydrofuges doivent être éliminés.

Pour le décapage des revêtements organiques, reportez-vous à la fiche technique weber décapant

POSE FIXEE MECANIQUEMENT PAR RAILS ET CALE-CHEVILLEE

Dans ces cas, le revêtement en place peut être conservé.

Solidité du support

  • Sonder l’ensemble des surfaces à traiter, éliminer les zones sonnant le creux, peu résistantes ou non adhérentes.

  • Réaliser les renformis au mortier.

  • Pour les bétons, localiser les épaufrures, les fers apparents, les poussées de fer...

Reportez-vous à la solution chantiers “La réparation des bétons”